Vous avez dit « vote démocratique » ?

Vous avez dit « vote démocratique » !

Seuls les pigeons sont là… les vrais !

Déception totale des électeurs et des citoyens abstentionnistes à Blida suite aux résultats du dépouillement des bulletins de vote pour les élections législatives qui ont eu lieu le 4 mai dernier.  Ces mécontents déclarent que les urnes avaient été manipulées. Sinon, comment expliquer que les partis habituellement favoris à Blida, département de plus d’un million d’habitants, ne se voit élire que trois listes sur 22 ? Avec 10 élus pour le Parti au pouvoir, deux pour le second parti puis le vide avant le repêchage d’un candidat d’une liste indépendante. Vous avez dit « vote démocratique » ?

Participation dérisoire

A la fin, ces législatives algériennes ont subi l’affront de l’absentéisme avec un taux de participation qui atteint difficilement les 35%. Et il faudra en ôter le nombre de bulletins nuls approchant les 18%, soit près de 80% de citoyens refusant ces législatives.

Les soucis sont ailleurs

Le nombre d’inscrits en Algérie étant de 8,2 millions, seuls 2,3 millions ont voté ! Et encore, plus de 1,7 millions de citoyens ont introduit des bulletins considérés comme nuls, refusant ces législatives où ne s’étaient présentés que des personnes « prétentieuses ». Des affairistes voulant arracher une retraite dorée, ou d’autres à la recherche de l’immunité parlementaire tellement elles sont trempées dans les affaires douteuses. Vous avez dit « vote démocratique » ?

Bulletins nuls dépassant les 1,7 million.

Résultats biaisés

Le parti au pouvoir, le FLN – non celui de l’histoire de la Révolution algérienne, s’est vu octroyer 164 sièges sur les 432 possibles. Cela lui donne une majorité écrasante. Une mobilisation de toute l’administration étatique, des moyens colossaux mis à la disposition des communes mais un désintéressement flagrant des citoyens. Même le Premier ministre a incité les Algériennes à « frapper » leurs maris et les obliger à aller voter de force ! Une honte bue…

Blida, ville de plus d’un million d’habitants, dispose de 13 sièges à l’Assemblée mais tous ces élus ne vont plus réapparaître durant leur mandat. Le jeudi 4 mai, jour des élections, 1711 bureaux de vote répartis sur 265 centres de vote devaient mobiliser près de 700.000 électeurs a vu une participation de 287.000 électeurs, près de 41%.

Des bureaux vides partout

Un taux plus fort que la moyenne nationale ! Cependant, nombre d’observateurs ont parlé le soir même du scrutin de bourrage des urnes. Vous avez dit « vote démocratique » ?

Des législatives refusées dans certains villages

Le commun des citoyens évoque avec un sourire bien large l’absence réelle de transparence, de démocratie en ce mois de mai de l’année 2017…en attendant les communales. ça dort !

ça dort en attendant …