Ambiance folle à Tchaker

Victoire de l’Algérie contre l’Ethiopie ce samedi à Tchaker, Blida, sur le score de 3 à 1. Tous les buts ont été inscrits en première mi-temps avec ouverture du score pour l’Ethiopie contre le cours du jeu. Match sans enjeu puisque les Fennecs étaient déjà qualifiés à la phase finale de la coupe d’Afrique de football avant le coup d’envoi de la partie en cette nuit froide et pluvieuse.

Stade Tchaker désormais célèbre

Stade Tchaker désormais célèbre


Cela n’a pas empêché des milliers de jeunes d’être présents et donner de la voix pour les Verts, n’omettant pas de réserver une splendide ovation à leur préféré, Madjid Bougherra, rentré en seconde mi-temps. En cette nuit du mois de novembre, la température tanguait entre 4 et 6 degrés et les supporters chantaient à tue-tête les morceaux choisis de la longue liste des chansons de soutien à leur équipe ; cela les réchauffait dans les travers de l’immense stade non protégé des vents et de la pluie pour plusieurs de ses tribunes.IMG_2068 Braver le climat hivernal pour soutenir l’équipe, attendre l’ouverture des portes dès la matinée et faire la queue pour être parmi les premiers à entrer, c’est plus qu’une preuve de soutien à une équipe qui les leur rend bien. cinq matches et cinq victoires : c’est la totale en attendant la dernière rencontre les Maliens à Bamako. Cette dernière sélection n’a pas encore sa qualification en main et appréhende une défaite à domicile puisque la sélection a déjà perdu at home contre l’Ethiopie. Cela remplirait d’aise cependant les supporters algériens qui souhaiteraient empocher la totalité des points avant la phase finale devant finalement se dérouler en Guinée Equatoriale, après le désistement du Maroc.Jeunes fêtant au stade la victoire
Dans les rues de Blida, à la fin de la rencontre de ce samedi, les jeunes poursuivaient leurs chants et leur hymne aux Fennecs qui ont su revenir au score et assommer l’adversaire avec des buts de Feghouli (32°), Mahrez (40°) et Brahimi (45°), répondant à l’unique but de l’Ethipie par Oukri (25°). Echarpes, banderoles, flûte et tambour apportaient sons et couleurs à cette fête qui réchauffait une température si basse en cette période de l’année. Les chants entonnés depuis le coucher du soleil dans l’enceinte du stade Tchaker continuaient, se poursuivaient au milieu de la nuit, pour la plus grande joie de tous.IMG_2078

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>