Vertige

Il arrive qu’en pleine nuit, on se prend à philosopher sur un point précis de l’actualité, sur une idée ou un cauchemar dont on se relève haletant.  Parfois, à la fin de la journée, on rentre chez soi déçu par un détail de la vie quotidienne et on éprouve un réel vertige parce qu’on ne peut faire autrement !

Il sera tenté alors dans cet espace d’en rendre compte, de se livrer en quelque sorte, de se dénuder..Ne restent sur terre que les tombes.

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>