Cuisine estivale

Fini le Ramadan, place à la saison estivale, la vraie. Elle signifie vacances, farniente, envie de se délasser. Parler cuisine devient un sacrilège, surtout pour la femme. Aussi, chacun recherche la moindre recette en harmonie avec la cuisine estivale et exigeant le moins d’effort possible. Les jeunes filles, généralement à la maison en cette période, demandent à travers le réseau des échanges de recettes simples mais attirantes.

Quoi manger en été et… avec qui ?

Ainsi, sur la table de juillet, les plats de frites, de purée, de steak, de poissons grillés pullulent. La cuisine estivale bat son plein ! Assila agrémente avec des salades pendant que Bachira cherche des boissons rafraîchissantes qui désaltèrent. Mina aère la maison afin de mieux faire passer ce qui se mange et ne pas suffoquer ou s’étrangler. « Nous n’avons pas de recettes préparées à l’avance » déclare Assila.

Les gâteaux et les fruits passent mieux en été

Bachira parle de salades de poivrons et de tomates, légumes de saison. « Nous devons multiplier leur consommation tant que ces légumes sont fraîchement récoltés » dit-elle.

                          Fruits à volonté

Au marché de Blida, tout le monde reconnaît la baisse sensible des prix, au grand soulagement de la ménagère. « Nous pouvons consommer fruits et légumes frais à volonté » assure un sexagénaire retraité. La mercuriale demeure « souriante » avec un couffin plein pour 600 DA (~4,5 euros). Pomme de terre (pour les frites), poivrons pour les salades, laitue et aubergines n’ont jamais dépassé les 100 DA. Le smicard algérien ou le père de famille nombreuse se retrouve en cette saison. L’économie réalisée pourrait agrémenter davantage la table avec les gâteaux et les fruits.

            Gâteaux à toutes les occasions

Qui dit saison estivale dit également vacances au bord de la mer. L’Algérie bénéficie de plus de 1.300 km de côte. Cependant, l’organisation des séjours demeure dans le domaine du bricolage. Le Maroc et la Tunisie dépassent ainsi de loin la vaste Algérie en matière de tourisme international. Même les Algériens se retrouvent en nombre élevé en Tunisie, délaissant la côte algérienne pour absence d’infrastructures. Que dire alors de la cuisine au niveau des restaurants près des plages ? Beaucoup de familles se plaignent des prix pratiqués et de l’absence de…poissons tout juste près de la mer.

                   Poissons qui se font rares

L’Etat algérien vient de nommer -enfin- un ministre du tourisme. Les retombées en sont attendues d’ici la mi-août si ce n’est pour la saison hivernale et les aventures au grand Sahara.

2 comments on “Cuisine estivale

Submit comment

Allowed HTML tags: <a href="http://google.com">google</a> <strong>bold</strong> <em>emphasized</em> <code>code</code> <blockquote>
quote
</blockquote>